Sarkozy ou l’effet papillon

La France est un grand pays, qui, par son nom, son histoire et son économie en influence d’autres. Il semble que le libéralisme a gagné de nombreux pays d’Europe et d’ailleurs. Certains pays s’adaptant pour en limiter les dégâts. Mais l’arrivée de ce président libéral décomplexé et atlantiste, au-delà des dégâts qu’il peut causer à nos acquis sociaux, peut aussi avoir un effet papillon au niveau mondial.

De la même façon que l’ancien président français avait tenu tête aux Américains lors de la guerre contre l’Irak, montrant là qu’il est possible de ne pas se coller à la politique etasunienne, de la même façon que la France avait refusé la constitution Européenne le 29 mai 2005, montrant qu’il est possible de dire NON à une orientation libérale de l’Europe, la politique de M. Sarkozy peut aussi donner le feu vert au libéralisme, décomplexant comme il le fait si bien les puissances de l’argent pour prendre le pouvoir en toute légitimité.

Comme si, de ce côté de l’océan, un des derniers remparts contre l’atlantisme et la sauvagerie libérale était tombé.

Des signes venant de pays comme la France peuvent avoir une certaine influence au niveau mondial, et ce monsieur oublie parfois d’où il parle, à moins qu'il ne le sache que trop.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.frachet.fr/blogjchf/index.php?trackback/19

Fil des commentaires de ce billet